EAU PRÉCIEUSE : LES INNOVATIONS QUI VISENT À RÉDUIRE NOTRE CONSOMMATION

À l’occasion de la Journée Mondiale de l’Eau 2017, l’OMS a pointé du doigt la problématique des eaux usées, leur réduction et leur réutilisation.

Sur notre planète bleue, 80% des eaux usées ne sont pas dépolluées avant d’être rejetées dans la nature que sont les cours d’eau, les océans, etc. La propagation des polluants de nos eaux usées s’immisce jusque dans les verres d’eau que nous consommons chaque jour.

Alors certains ont carrément décidé de ne plus produire d’eaux usées ou de les réutiliser pour leur propre consommation. Qui sont-ils et qu’ont-ils inventé ?

Une maison quasi-autonome en eau.

À l’image d’Ashok Gadgil, des dizaines de personnes sont exemplaires dans leurs inventions en matière de gestion de l’eau. Ce physicien de Berkley d’origine indienne a mis au point en 1996 l’UV waterwork. Le principe de cette innovation consiste à purifier l’eau en éliminant virus, bactéries et autres polluants pour la rendre propre à la consommation. Elle a été initialement imaginée pour les populations qui n’ont pas (ou peu) accès à l’eau potable puis étendue, grâce à une seconde version, le SolarVoir, pour un usage chez les particuliers. Le SolarVoir est un équipement pour notre habitat qui recycle nos propres eaux grises , celles-ci représentant 80% de notre consommation d’eau (eau de douche et d’hygiène, vaisselles, lave-linge, lave-vaisselle). Le SolarVoir collecte donc nos eaux grises , les purifie grâce à un tube à UV à très faible consommation d’énergie. Bref, un circuit fermé qui évite le gaspillage de centaines de litres d’eau au quotidien.

Trions nos eaux usées comme nous trions nos déchets !

Le professeur belge Joseph Országh, met en lumière un simple constat : seulement 1% de nos eaux usées constitue des eaux-vannes (issues de nos excréments et urines) lesquelles contiennent 98% des agents les plus polluants (bactéries, azote et phosphates). Il propose donc de séparer les eaux grises des eaux-vannes dans ses différents concepts Saneco ou encore Pluvalor. Très intéressant !

Des quartiers qui recyclent 100% de leurs eaux usées.

Le ReGenvillage, dont la construction touche à sa fin, est le théâtre de la philosophie 100% écologique ! À 20 minutes d’Amsterdam, un quartier de 25 habitations, autonomes en électricité et en alimentation, s’attachera à recycler 100% de ses eaux usées et eaux pluviales mises à profit de ses potagers et aux usages domestiques de ses habitants.

Vous pourrez chanter plus longtemps sous la douche !

Simon Knapnougel, un jeune entrepreneur du Nord, a crée la Clyclobox, un accessoire primé au JANUS de l’industrie, visant à économiser près de 50% d’eau lors de la douche. Simon est parti du constat que, sur les 8 minutes passées en moyenne sous la douche, 4 sont destinées à l’hygiène (savonnage et rinçage) et 4 au plaisir. Il propose de laisser s’écouler l’eau savonneuse, puis, une fois votre corps bien propre, d’activer la cyclobox. Celle-ci collecte alors l’eau claire dans le bac de douche ou baignoire, la filtre, la nettoie, la réchauffe puis la réinjecte dans le pommeau. Ce circuit d’eau fermé vous conférera une économie de 22 à 72 L en fonction de vos habitudes antérieures.

La marque Jedo propose un produit similaire mais plus sophistiqué. La douche EcoVéa automatise le passage en circuit fermé de l’eau grâce à un détecteur qui différencie l’eau sale et savonneuse de l’eau claire. La société promet une économie d’eau annuelle de 100 000 L et de 3 500 Kw/h pour une famille de 4 personnes. Retrouvez la liste des revendeurs ici.

Se rincer à la plage ne sera plus à proscrire pour tenir vos engagements écologiques!

La société Eng-In commercialise depuis février 2017 des douches écologiques qui fonctionnent en circuit fermé, à destination des plages. La ville de Menton a signé : elle équipera sa plage dès l’été et pourra donc faire l’économie de 4500 L d’eau par jour en moyenne sur la saison.

Une brume d’eau…

… et une économie d’eau de 80%. Telle est la promesse de Nozzle, une innovation de la société suédoise Altered. Cet embout, qui se fixe sur presque tous les robinets du marché en 30 secondes, divise le flux d’eau sortant en centaines de micro-gouttes créant ainsi un brouillard d’eau : idéal pour se laver les mains ou faire une petite vaisselle ! Pivotez simplement l’embout pour retrouver un flux d’eau classique. Passez-commande ici.

crédit photo : alteredcompagny

2 réflexions sur “EAU PRÉCIEUSE : LES INNOVATIONS QUI VISENT À RÉDUIRE NOTRE CONSOMMATION

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s